Quels sont les enjeux de la bourse pour une entreprise ?


Pour le fonctionnement d’une entreprise, cette dernière, lorsqu’elle ne dispose pas d’assez de réserve ou de liquidité est constamment amenée à rechercher des capitaux pour alimenter son fond de roulement ou ses besoins de financement. L’une des alternatives possible à la société est de s’endetter auprès des institutions financières telles que les banques, à travers des emprunts pour pouvoir assurer leurs financements. Mais cette alternative s’avère coûteuse puisqu’elle nécessite en contrepartie un remboursement qui plus est majoré par des intérêts dont les taux sont parfois assez élevés. Mais depuis plusieurs années, les entreprises ont de plus en plus recourt à une autre solution qu’est l’augmentation de leur Capital. Ainsi donc, au lieu de s’endetter, elles préfèrent choisir la voie de l’autofinancement en intégrant à la société de nouveaux actionnaires qui apportent ainsi des capitaux et reçoivent en retour des actions. L’intérêt particulier de cette alternative par rapport à l’endettement est que l’entreprise n’est pas tenue de procéder à un remboursement, encore moins à l’attribution d’intérêt. Le seul engagement qui la lie aux apporteurs de capitaux est la distribution de dividendes après calcul des résultats.

Ainsi donc, les marchés boursiers sont des lieux où les entreprises peuvent facilement trouver des investisseurs prêts à apporter leurs argents pour l’augmentation du Capital afinque l’entreprise puisse investir à moyen terme. Puisqu’en,  Bourse s’achète et se vend un  produit  appelé action, il s’agit bien d’un marché. Ce lieu  où les entreprises lance des appels de capitaux destinés à l’investissement s’appelle le marché primaire de La Bourse. Mais la convoitise des hommes étant sans bornes, un certain nombre d’acteurs ont vu dans ce marché des capitaux un moyen de générer des profits rapidement en achetant et revendant les actions dans l’unique objectif de réaliser un profit maximal à court terme, et ceci parce que les actions comme tous autres produits, sont des biens librement cessibles.  C’est ainsi que s’est créé un marché dit secondaire que l’on peut appeler marché de spéculation. Ceux qui opèrent sur ce marché n’ont pas pour objectif de maintenir leurs actions pour longtemps dans l’entreprise mais ils les achètent en vue de les revendre dans un délai plus ou moins court pour ainsi réaliser des profits. Ceci est rendu possible par le fait que les entreprises sont amenées à croitre ainsi que leurs chiffres d’affaires. Pour  cela la valeur actuelle d’une action est susceptible de s’apprécier d’en le futur, ainsi les acteurs du marché secondaire s’amusent à jouer à la spéculation pour se générer des plus-values sur cession d’actifs financiers.   Si le marché primaire est directement relié à l’activité réelle d’un pays par la création de nouvelles richesses, le marché secondaire en est totalement déconnecté. Sur ce marché, l’argent n’est plus un moyen, mais est devenu un produit comme un autre dont on attend une rentabilité maximale. Les organismes spécialisés dans la spéculation recherchent un profit de plus en plus important de plus en plus rapidement.

En somme la bourse est utile aussi bien pour les entreprises que pour les spéculateurs qui ont trouvé par elle un moyen rapide de s’enrichir.

{lang: 'fr'}

A lire aussi :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*