Le métier de trader

Le métier de trader fait rêver aujourd’hui beaucoup de jeunes, mais pas seulement. Pour la plupart d’entre eux, l’attirance vers cette profession n’émane  pas d’une passion du monde des finances mais plutôt des gains faramineux qu’il est possible d’engranger avec une bonne réussite dans ce domaine.  Mais il est important, avant de se lancer dans cette profession, de connaître le réel rôle d’un trader, la manière dont on le devient, et les possibilités de gain mais aussi de perte qui y sont liées.

Le rôle du trader

Le trader a pour principale fonction d’opérer sur les marchés financiers en achetant et en vendant des produits financiers : actions, obligations, devises, matières premières minières ou agricoles… tout ceci avec une bonne capacité d’anticipation  de l’évolution des cours.  Il est dans l’exercice de son métier amené à collaborer avec un nombre important  de personnes. Pour ce faire, il est armé de plusieurs téléphones, faxes, télexes, micro-ordinateurs…  qui délivrent des informations en temps réel et permettent de surveiller l’évolution et les fluctuations des marchés internationaux. Il jauge et apprécie les risques, fixe ou propose parfois le prix des produits, négocie minute par minute, les transactions, bref, ce métier est très stressant et à haut risque. Pour y prétendre, il faut être doté  d’une psychologie très forte, d’une réactivité  permanente  et d’un sens très poussé d’analyse et d’anticipation.

Devenir trader

Le métier de trader, bien que se démocratisant de plus en plus, fait toujours l’objet de beaucoup d’exigences de la part des banques françaises. En effet, une formation pointue orientée vers les finances est la plus recommandée pour intégrer une banque en tant que trader professionnel.  Ainsi la plupart des banques exigent lors des recrutements de traders, des diplômes de Master ou d’ingénierie en finances ou en économie. Mais le système anglophone est très différent de celui francophone dans la mesure où dans ces pays, la crédibilité d’un trader se traduit par son talent et ses aptitudes à anticiper et à gagner sur les marchés financiers.
Il est également possible de se lancer dans ce métier, mais  à son propre compte.  Ici, ce ne sont  pas les diplômes qui comptent, mais la passion et l’instinct  de prédiction. L’expérience fera de vous des confirmés.

Gains/revenus d’un trader

Le salaire d’un trader en banque est très variable. Il se compose d’une rémunération de base à laquelle on ajoute un bonus annuel proportionnel aux profits obtenus. Ce bonus  est parfois supérieur au salaire fixe. En termes de salaires, la fourchette retenue pour un débutant se situe entre 4 000 et 6 000 € par mois, mais avec un peu d’expérience et en fonction de ses performances, ses gains peuvent monter à des millions d’euros par an.

Pour les traders individuels, seuls les marges sur investissement constituent leurs revenus. Ceux qui disposent d’un grand capital de départ  s’en tireront avec de gros revenus si leurs investissements s’avèrent rentables, dans le cas contraire les pertes sont tout aussi énormes et c’est la raison pour laquelle tant de traders courent à la faillite.

{lang: 'fr'}

A lire aussi :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*